Port autonome de Liège : résultats 2016

Avec un chiffre d’affaire en hausse (+2.5%), une progression du trafic de conteneurs (+40%) et des tonnages fluviaux (855 737 tonnes de plus qu’en 2015), le Port autonome de Liège affiche une importante croissance en 2016.

Pour 2017, la zone portuaire liégeoise connaitra de nombreux développements : implantation du groupe Joly et de Smartvalue (maison-mère de Newpharma) à Wandre, rénovation et agrandissement des magasins Colruyt et Gamma au port d’Eclatement…

Des discussions ont également été entamées quant à l’intégration du site de Chertal par le Trilogiport.

Source : CCI – 21/02/17

Liège Trilogiport et la 4ème écluse de Lanaye inaugurés en présence du Roi

Ce vendredi 13 novembre 2015, le Roi Philippe sera de passage dans la région de Liège pour inaugurer deux énormes projets : la 4ème écluse de Lanaye et la plateforme multimodale Liège Trilogiport.  Il sera accompagné du Ministre-Président du Gouvernement néerlandais et d’autres ministres belges.

Il s’agit de deux sites aux enjeux économiques énormes pour la région et la Belgique:

La 4ème écluse de Lanaye est le plus grand site éclusier de Wallonie et un des plus importants d’Europe.  Stratégiquement située à la frontière belgo-néerlandaise, elle assure la place de la Wallonie dans le couloir Mer du Nord-Méditerranée.

Liège Trilogiport est la plus grande plateforme trimodale de Wallonie et le symbole du redéploiement économique de la région liégeoise.  Son potentiel économique de premier plan associé au soutien de partenaires privés et publics en font l’atout de l’avenir du transport et de la logistique en Europe.

Ces projets sont réalisés avec le soutien financier de l’Union Européenne (réseau transeuropéen de transport TEN-T et FEDER), de la BEI et du Plan Marshall 2.0

Source : TodayinLiege.be du 09/11/2015

Le port autonome de Liège

Le Port autonome de Liège occupe une position stratégique au cœur de l’Europe :

ð  Liège est proche des grandes villes européennes telles que Bruxelles (100 km), Anvers (130 km), Maastricht (30 km), Cologne (120 km), Aix la Chapelle (60 km), Paris (360 km), …

ð  Hinterland des grands ports maritimes, il assure une liaison fluviale directe vers ceux-ci : 14h jusqu’Anvers, 24h jusque Zeebrugge et Rotterdam, et 48h jusque Dunkerque.

Il est le 1er port intérieur belge et le 3ème port intérieur européen.

Outre sa situation géographique, le Port de Liège présente les atouts suivants :

          Il possède 32 zones portuaires réparties sur 370 ha ;

          Il génère 9 742 emplois directs et 15 479 emplois indirects* ;

          Il représente 3.2% du PIB de Wallonie et 0.8% du PIB de la Belgique* ;

          Il compte 2 terminaux à conteneurs : Liège Container Terminal à Renory et Trilogiport Terminal SA à Monsin ;

          Il assure ainsi des transferts réguliers de conteneurs, à raison de 4 navettes/semaine vers Anvers, 2 navettes/semaine vers Rotterdam et 3 navettes/semaine vers Zeebrugge ;

          Il est équipé de facilités portuaires performantes telles que 26 km d’accostage au quai, 1 darse couverte, short sea shipping (liaisons régulières par caboteurs vers le Royaume-Uni, l’Espagne, le Portugal, la Scandinavie, la Russie…), accessibilité aux bateaux rhénans (2500t) et aux convois poussés de 2 barges (4500t), zones douanières…

Soulignons également les avantages du transport fluvial :

ð  Sur le plan écologique

ð  Sur le plan économique

En effet, avec 5 litres de carburant par tonne, un bateau fluvial parcourt 500 km contre 6.6 km pour un avion, 100 km pour un camion et 300 km pour un train.  La capacité d’un convoi fluvial équivaut à 125 wagons ferroviaires et 200 camions.

(Informations fournies par le Port Autonome de Liège)

*source : Banque nationale de Belgique

Liège – début des travaux du Trilogiport

Les travaux sur le chantier du Trilogiport débuteront officiellement le 28 juin prochain, selon le Ministre des Travaux  Publics Carlo Di Antonio.

La plateforme “eau-rail-route” du Port Autonome de Liège s’étend sur 120 hectares de terrains régionaux.  Quarante hectares seront consacrés à la préservation du cadre de vie des riverains et à la protection de l’environnement.  Le projet Trilogiport vise la création de plusieurs centaines d’emplois directs sur le site.

Les travaux (dont le démarrage a été reporté en raison de plusieurs recours) s’échelonneront sur 12 mois pour la plateforme proprement dite.  Le budget est de 23.5 millions d’euros et sera principalement financé par le Plan Marshall 2. Vert, a précisé le Ministre, interrogé en commission du parlement wallon par le député Michel de Lamotte.

(source : La Meuse – 11/06/13)