Port autonome de Liège : résultats 2018

En 2018, le Port autonome de Liège a enregistré un trafic global (eau-rail-route) de 21.3 millions de tonnes, ce qui représente une augmentation de 1.3% par rapport à 2017. Il s’agit de sa meilleure performance depuis ces 5 dernières années.

Son chiffre d’affaire est également en croissance, avec un total de EUR 4 511 806, soit 2.6% d’augmentation.

Le complexe portuaire liégeois représente, selon la Banque nationale de Belgique, 7 753 emplois directs et 10 962 emplois indirects.

Source : Revue de presse de la CCI – 21/02/19

Port autonome de Liège : résultats 2016

Avec un chiffre d’affaire en hausse (+2.5%), une progression du trafic de conteneurs (+40%) et des tonnages fluviaux (855 737 tonnes de plus qu’en 2015), le Port autonome de Liège affiche une importante croissance en 2016.

Pour 2017, la zone portuaire liégeoise connaitra de nombreux développements : implantation du groupe Joly et de Smartvalue (maison-mère de Newpharma) à Wandre, rénovation et agrandissement des magasins Colruyt et Gamma au port d’Eclatement…

Des discussions ont également été entamées quant à l’intégration du site de Chertal par le Trilogiport.

Source : CCI – 21/02/17

Port autonome de Liège : un premier semestre en croissance!

Le Port autonome de Liège clôt le premier semestre 2016 en affichant une croissance significative.

Le trafic fluvial augmente de 5% : 7 709 592 tonnes sur les 6 premiers mois de 2016 tandis que la même période en 2015 totalisait 7 360 754 tonnes.

Le trafic de containers, quant à lui, progresse de 48% : 28 769 unités au premier semestre 2016 pour 19 441 unités au le premier semestre 2015.

Source : Revue de presse CCI du 27/09 – copyright : SPW

Port autonome de Liège : hausse du trafic de marchandises

En 2015, le port autonome de Liège enregistre une hausse de 10% sur le trafic global de marchandises par rapport à l’année précédente.  Ce trafic atteint presque les 20 millions de tonnes.

Le transport par voie d’eau qui représente 75% du transit augmente quant à lui de 8%.

Des résultats en progrès depuis 2012 mais qui n’ont pas encore rattrapé les chiffres records d’avant la crise de la sidérurgie.

Le volume de pierres de carrière, de déchets et de produits pétroliers acheminés par la Meuse a augmenté tandis que celui des produits manufacturés, du charbon, du sel et des produits agricoles a diminué.  Ceci s’explique par un hiver doux (pour le sel) et, pour les produits agricoles, par le fait que Biowanze utilise plus de céréales locales.

Le port autonome de Liège relève également :

  • une augmentation de 13% du transport par route;
  • une augmentation de 26% du transport par voie ferrée;
  • une augmentation de 27% du trafic de conteneurs (40 000 ont transité par le port de Renory, en 2015).

Par contre, le port souligne le manque de bateaux belges sur la Meuse car le secteur de la batellerie se renouvelle peu.

Enfin, le port des yachts subit une baisse de fréquentation de 18% avec à peine 4000 passagers, s’expliquant notamment par le fait que les bateaux de croisière ne passent plus par Liège.

Source : Today in Liege – 18/02/2016

Le Port autonome de Liège reçoit le prix Notger 2015

Ce 23 avril dernier, Emile-Louis Bertrand, Directeur général du Port autonome de Liège, a reçu le “Prix Notger”.

Créé en 2002, ce prix est traditionnellement décerné à une personnalité, une société ou une institution ayant contribué aux bonnes relations et à l’amélioration des échanges commerciaux entre la Belgique et l’Allemagne.

En termes de tonnages en provenance ou à destination de l’Allemagne, le trafic fluvial de marchandises transitant par Liège s’est élevé à plus d’1 million de tonnes en 2014.

Source : CCImag – 24/04/2015

La navigation fluviale en Wallonie en 2014

En Wallonie, 40 181 505 tonnes ont été transportées en 2014 par voie d’eau :

Importation : 10 851 266 tonnes
Exportation : 14 371 196 tonnes
Transit : 11 881 057 tonnes
Trafic intérieur : 3 077 986 tonnes

Si ces chiffres sont moins élevés qu’avant la crise (45 millions de tonnes en 2004), ils sont nettement supérieurs que ceux du début des années 90 (30 millions de tonnes).

Le Port Autonome de Liège, 3ème port fluvial européen, comptabilise à lui seul 13 537 710 tonnes (+ 2%), avec un chiffre d’affaires de 3,734 millions d’euros (+ 4.66%).

A Gand, le tonnage a diminué d’1% et à Paris (2ème port européen) de 5%.  Il a augmenté de 4% à Anvers et de 5% à Duisbourg (1er port européen).

14 millions de tonnes, cela représente la masse transportée par 800 000 camions.  75% des marchandises manutentionnées sur les 32 zones d’activités économiques gérées par le Port Autonome de Liège transitent par voie d’eau.

Source : Classe Export – mars/avril 2015

Le port autonome de Liège

Le Port autonome de Liège occupe une position stratégique au cœur de l’Europe :

ð  Liège est proche des grandes villes européennes telles que Bruxelles (100 km), Anvers (130 km), Maastricht (30 km), Cologne (120 km), Aix la Chapelle (60 km), Paris (360 km), …

ð  Hinterland des grands ports maritimes, il assure une liaison fluviale directe vers ceux-ci : 14h jusqu’Anvers, 24h jusque Zeebrugge et Rotterdam, et 48h jusque Dunkerque.

Il est le 1er port intérieur belge et le 3ème port intérieur européen.

Outre sa situation géographique, le Port de Liège présente les atouts suivants :

          Il possède 32 zones portuaires réparties sur 370 ha ;

          Il génère 9 742 emplois directs et 15 479 emplois indirects* ;

          Il représente 3.2% du PIB de Wallonie et 0.8% du PIB de la Belgique* ;

          Il compte 2 terminaux à conteneurs : Liège Container Terminal à Renory et Trilogiport Terminal SA à Monsin ;

          Il assure ainsi des transferts réguliers de conteneurs, à raison de 4 navettes/semaine vers Anvers, 2 navettes/semaine vers Rotterdam et 3 navettes/semaine vers Zeebrugge ;

          Il est équipé de facilités portuaires performantes telles que 26 km d’accostage au quai, 1 darse couverte, short sea shipping (liaisons régulières par caboteurs vers le Royaume-Uni, l’Espagne, le Portugal, la Scandinavie, la Russie…), accessibilité aux bateaux rhénans (2500t) et aux convois poussés de 2 barges (4500t), zones douanières…

Soulignons également les avantages du transport fluvial :

ð  Sur le plan écologique

ð  Sur le plan économique

En effet, avec 5 litres de carburant par tonne, un bateau fluvial parcourt 500 km contre 6.6 km pour un avion, 100 km pour un camion et 300 km pour un train.  La capacité d’un convoi fluvial équivaut à 125 wagons ferroviaires et 200 camions.

(Informations fournies par le Port Autonome de Liège)

*source : Banque nationale de Belgique

Liège – début des travaux du Trilogiport

Les travaux sur le chantier du Trilogiport débuteront officiellement le 28 juin prochain, selon le Ministre des Travaux  Publics Carlo Di Antonio.

La plateforme “eau-rail-route” du Port Autonome de Liège s’étend sur 120 hectares de terrains régionaux.  Quarante hectares seront consacrés à la préservation du cadre de vie des riverains et à la protection de l’environnement.  Le projet Trilogiport vise la création de plusieurs centaines d’emplois directs sur le site.

Les travaux (dont le démarrage a été reporté en raison de plusieurs recours) s’échelonneront sur 12 mois pour la plateforme proprement dite.  Le budget est de 23.5 millions d’euros et sera principalement financé par le Plan Marshall 2. Vert, a précisé le Ministre, interrogé en commission du parlement wallon par le député Michel de Lamotte.

(source : La Meuse – 11/06/13)