Visite du Parc d’activités économiques “Les Plénesses”

Visite du Parc d’activités économiques “Les Plénesses”

Ce 12 juin dernier, une trentaine d’entrepreneurs de Bilzen (Province du Limboug) venait à la rencontre des sociétés du parc d’activités économiques “Les Plénesses”.

Reçus par la société Issol et par le Plénesses Club, ils ont eu l’occasion de visiter quelques fleurons de notre zoning.

Une occasion pour les deux régions de nouer des relations commerciales.

Une occasion également pour le Plénesses Club de se présenter.  Rappelons qu’une de ses vocations premières est de faire connaître ses entreprises membres à ses voisins.

Ce networking était organisé par l’UNIZO – Bilzen, en collaboration avec l’UCM.

Televesdre, notre chaine locale, était au rendez-vous.

Pour visionner le reportage :

Une équipe MULTITRA à la 1ère Plénesses Cup

Une équipe MULTITRA à la 1ère Plénesses Cup

Ce samedi 1 juin, MULTITRA participait à la Plénesses Cup, le premier tournoi de football inter-entreprises organisé par le Plénesses Club.

L’objectif de cette manifestation était de permettre aux travailleurs des différentes sociétés du Parc Economique Les Plénesses de se rencontrer dans le cadre d’une activité sportive et conviviale.

But atteint, comme vous pouvez le constater dans ce reportage.

Si l’équipe MULTITRA s’est honorablement défendue, elle a surtout brillé par la bonne humeur qui la caractérise !

The Port of Antwerp breaks 2015 record, up 8pc, surpassing Rotterdam and Hamburg

The Port of Antwerp breaks 2015 record, up 8pc, surpassing Rotterdam and Hamburg

The Port of Antwerp is on course to outperform rivals Rotterdam and Hamburg on Europe’s northern range, handling more than nine million TEU an eight per cent increase over last year’s throughput.

Dredging the River Scheldt has brought results, with the record for the largest container carrier ever to visit the port being regularly broken, reports London’s Port Technology.

From 2004 to 2015, the freight volume expanded by 50 million tonnes, and confirms Antwerp’s position as the second-largest port in Europe.

There has been a huge amount of investment in the Port of Antwerp over the past decade, not only by private companies at national and international level but also by public bodies.

According to current forecasts Antwerp will need new container handling capacity by 2020-2021, and so the port authority is making urgent preparations for the first phase of a new tidal dock with associated terminal capacity on the left bank of the Scheldt.

The Port of Antwerp has seen a boom in eco-friendly ships entering its port in recent months.  Antwerp was one of the first ports to introduce the Environmental Ship Index in 2010, which was the index used to calculate the number of green ships entering Antwerp.

Source: The Leading Maritime & Transport News Portal

South Korea has expanded the list of restricted shipments which cannot go through deminimis clearance.

South Korea has expanded the list of restricted shipments which cannot go through deminimis clearance.

Since July 1st, South Korea customs has expanded the list of restricted shipments.

Concretely shipments with receiver’s address or phone number mentioned in incorrect format or not mentioned at all, will have to go to formal clearance instead of deminimis clearance.

Thus to ensure a smooth and cost friendly clearance process, please always mention the correct contact details of the receiver.

(Source : DHL – 12/07/2017)

 

SOLAS regulations – container weight verification requirement

SOLAS regulations – container weight verification requirement

The amended Safety of Life at Sea regulations (SOLAS) will be effective as of 1st July 2016.  This means that as of that date, all packed containers will require a verified gross mass (= VGM) documentation to be loaded aboard a vessel.

This measure aims to prevent accidents at sea due to overweight containers.

The shipper will be responsible for obtaining, documenting and transmitting the VGM of the containers before entering the port terminal.  An estimation of weight is not permitted.

The SOLAS regulations prescribe 2 methods by which the shipper may obtain the verified gross mass of a packed container :

  1. The shipper (or a third party) may weigh the packed and sealed container using calibrated and certified equipment.  This method is appropriate for any kind of goods packed in a container.
  2. The shipper may add up the weight of each package stuffed in the container, the packaging and securing material, and the tare weight of the utilized container.  This method needs to be certified and approved by a national regulatory body.

A packed container for which the verified gross mass has not been obtained will not be loaded onto the vessel.  Loading a packed container without VGM will be an offence against an official SOLAS regulation.

We will inform you as soon as possible about the practical arrangements for transmitting the VGM of your containers.

For more informations please navigate to this link : http://www.worldshipping.org/industry-issues/safety/faqs

Source : World Shipping Council

Sécurité aérienne – à propos du statut de “Chargeur Connu”

Sécurité aérienne – à propos du statut de “Chargeur Connu”

En matière de sécurité aérienne, est à présent révolue la période transitoire durant laquelle votre déclaration d’Expéditeur Connu (Known Consignor), signée auprès d’un agent aérien avant le 29 avril 2010, vous autorisait l’embarquement de votre marchandise.

En effet, depuis le 29 avril 2013, votre statut de Chargeur Connu ne relève plus d’un agent aérien habilité mais bien d’un agrément de la DGTA (Direction Générale Transport aérien).

Dans notre news du mois de juin 2012, nous vous transmettions les exigences requises par la réglementation européenne.  Voici, ci-dessous, un résumé des options qui s’offrent à vous :

  1. Soit vous adressez un dossier à la DGTA – Direction Inspection en vue d’obtenir l’agrément en tant que Chargeur Connu.
  2. Soit vous n’avez pas cet agrément et vous acceptez de soumettre chacune de vos expéditions aériennes à une inspection supplémentaire, avant l’embarquement dans l’avion.

Sachez que, pour obtenir un agrément “Chargeur Connu” valable pour 5 années, il vous faudra satisfaire à des règles strictes de sécurité dont les principales sont :

  • votre fret aérien devra être entreposé dans un (des) entrepôt(s) sécurisé(s);
  • vous devrez préciser les mesures de sécurité prises à cet effet;
  • des procédures spéciales d’accès à votre entrepôt de fret aérien devront être mises en place;
  • seul le personnel que vous aurez jugé compétent en la matière sera autorisé à pénétrer dans cet entrepôt;
  • ce personnel aura été soumis à un contrôle préalable d’embauche;
  • vous aurez désigné au moins un responsable par site sécurisé de fret aérien, celui-ci veillera à l’application et à la surveillance des contrôles de sûreté sur le fret aérien;
  • l’acheminement de votre fret aérien sera effectué par un agent habilité, seuls les transporteurs/chauffeurs habilités auront accès à votre site sécurisé;
  • vous aurez déclaré accepter que des inspections soient effectuées sans préavis par des inspecteurs de la DGTA.

Votre société sera soumise à une vérification sur place de la part de la DGTA avant l’octroi de votre agrément.

Si vous optez pour un contrôle supplémentaire de votre marchandise à l’aéroport, un coût supplémentaire vous sera facturé.  Celui-ci est fonction des agents aériens et de leurs procédés de screening.  Actuellement, cette surcharge varie entre 0.10 EUR et 0.15 EUR / kg.

Suivant le volume de fret à inspecter, ces mesures obligatoires pourraient entrainer un délai dans l’acheminement de votre marchandise.

Dans tous les cas, MULTITRA se tient à votre disposition pour vous informer et pour vous conseiller.

N’hésitez pas à nous contacter !

Russian measures for TIR and transit movements

Russian measures for TIR and transit movements

The Russian Federal Customs Service (FCS) has confirmed the termination of its agreement with the national guaranteeing association for TIR operations in the Russian Federation since 1 December 2013.

The TIR Convention cannot be applied in a territory which is not covered by a national guaranteeing association. That means that it will no longer be possible to use TIR carnets for goods to be directly transported to or from Russia.

For transit operations in the EU territory, only the EU transit procedure can be used.

For goods crossing Russia, the TIR carnet can be used in other contracting parties to the TIR Convention concerned by such movements. However, the application of TIR procedure will be suspended according to Article 26 of the TIR Convention while the goods move in Russia.

The EU operators are therefore advised to take into account the need for different transit procedures in the EU and in Russia for transports of goods to and from Russia.

For customs transit procedure in the EU, further information is available from the dedicated web page of the European Commission or via the information centres of the EU Member States.

Please consult the website of FCS (www.customs.ru in Russian or http://eng.customs.ru/ in English) or contact the Russian authorities should you need more information on how the new situation should be handled.  (References made to ‘the Customs Union’ (or ‘CU’) shall be understood as
referring to the Customs Union agreement between Belarus, Kazakhstan and
the Russian Federation.)

(1) Based on information received from FCS by 27 November 2013, 12.00 GMT

Source : European Commission

REPORT DE PAIEMENT TVA – FIN DU PREFINANCEMENT

REPORT DE PAIEMENT TVA – FIN DU PREFINANCEMENT

Nous vous invitons à prendre connaissance du courrier ci-dessous, émanant de la CEB :

Anvers, le 08 octobre 2012

A TOUS LES MEMBRES Nr. 44
AUX MEMBRES DU CONSEIL D’ADMINISTRATION ET GROUPEMENTS AFFILIES
AUX FIRMES MEMBRES DES GROUPEMENTS AFFILIES A LA CEB

Madame, Monsieur,

CONCERNE: REPORT DE PAIEMENT TVA –   FIN DU PREFINANCEMENT

Actuellement, l’assujetti qui veut appliquer le système du report de paiement de la TVA due sur ses importations doit verser un montant de TVA par anticipation qui est égal à 1/24ème du montant total des TVA dues sur les importations qu’il a effectuées au cours des quatre trimestres civils qui précèdent sa demande. Ce montant, qui est revu chaque année, reconstitue de manière forfaitaire la charge de préfinancement de la taxe qui est supportée par les assujettis qui importent des biens en acquittant la TVA à la douane selon le mode normal de paiement.

Toutefois, l’impact financier de ce préfinancement s’avère anticoncurrentiel pour les opérateurs économiques actifs en Belgique dans le commerce mondial par rapport aux systèmes de paiement plus avantageux pratiqués dans les pays limitrophes.

C’est pourquoi le gouvernement a décidé, dans le cadre des mesures de relance économique de notre pays, de supprimer l’exigence du préfinancement de la taxe et d’instaurer, à partir du 1er janvier 2013, un nouveau régime de report de paiement de la TVA due à l’importation sans contrainte financière pour les importateurs.

La présente circulaire détermine les dispositions particulières applicables suite à cette décision, tant en ce qui concerne la transition vers le nouveau régime de report de paiement, que la manière dont les importateurs vont pouvoir récupérer les sommes qu’ils ont versées à titre de préfinancement.

http://ccff02.minfin.fgov.be/KMWeb/document.do?method=view&id=2876da64-46c6-44d4-9b79-1ede84de8c1c#findHighlighted

Salutations distinguées,
Olivier Schoenmaeckers
Directeur CEB
———————————————————–
Antwerpen, 08 oktober  2012

ALLE LEDEN Nr. 44
AAN DE LEDEN VAN DE RAAD VAN BEHEER EN AANGESLOTEN GROEPERINGEN
AAN DE FIRMA’S LEDEN VAN DE BIJ CEB AANGESLOTEN GROEPERINGEN

Mevrouw, Mijnheer,

BETREFT: VERLEGGING BTW BIJ INVOER  –  EINDE VAN DE VOORUITBETALING

Momenteel dient de belastingplichtige die de verlegging van de ter zake van invoer verschuldigde btw wil toepassen, een bedrag aan btw vooruit te betalen dat gelijk is aan één vierentwintigste (1/24) van het totaalbedrag van de btw die hij wegens invoer is verschuldigd over de vier kalenderkwartalen die zijn aanvraag voorafgaan. Dit bedrag, dat elk jaar herzien wordt, vormt op forfaitaire wijze de last van de voorfinanciering van de belasting, die de belastingplichtigen die de belasting bij de invoer van hun goederen op de normale wijze voldoen aan de douane, moeten dragen.

De financiële impact van deze voorfinanciering blijkt, in vergelijking met de voordeligere betalingssystemen die in onze buurlanden van toepassing zijn, concurrentieel nadelig uit te vallen voor de in België actieve operatoren in de mondiale handel.

Daarom heeft de regering, in het kader van het economische relanceplan voor ons land, beslist om deze verplichte voorfinanciering van de belasting af te schaffen en vanaf 1 januari 2013 een nieuwe verleggingsregeling van de bij invoer verschuldigde btw in te voeren, zonder financiële impact voor de invoerders.

Onderhavige circulaire stelt de specifieke bepalingen vast die het gevolg zijn van deze beslissing, zowel wat betreft de overgang naar de nieuwe verleggingsregeling, als wat betreft de manier waarop de invoerders de door hen vooruitbetaalde sommen kunnen recupereren.

http://ccff02.minfin.fgov.be/KMWeb/document.do?method=view&id=391c7c51-7c07-4748-9c40-3b098b78ff11#findHighlighted

Met vriendelijke groeten,
Olivier Schoenmaeckers
Directeur CEB

Antwerpen, 08 oktober  2012

REGLEMENTATION EN MATIERE DE SECURITE AERIENNE

REGLEMENTATION EN MATIERE DE SECURITE AERIENNE

Nous vous invitons à prendre connaissance du texte ci-dessous émanant du Service Public Fédéral Mobilité et Transport, relatif à la sécurité aérienne et à vous mettre en conformité si ce n’est déjà fait :
————————————————————-
Air – Sûreté Fret aérien / Courrier aérien
Le statut de chargeur connu (Known Consignor).

La date du 29/04/2013, synonyme de la fin de la période transitoire prévue par la commission, arrive à grands pas ! Investir dans la sûreté OU inspecter/filtrer (=contrôles de sûreté) le fret/courrier aérien ?

Les expéditeurs actifs dans le monde du fret aérien auront 2 choix à partir du 29/04/2013 :

  • Soit les marchandises de l’expéditeur seront soumises à une inspection/filtrage avant d’être chargées à bord d’un aéronef, ce qui engendrera des coûts supplémentaires par kg et pourrait entrainer des retards.
  • Soit l’expéditeur investit dans la chaine de sûreté en mettant en place des mesures qui augmentent le niveau de sûreté afin d’atteindre un niveau qui permette aux marchandises de ne pas devoir subir d’inspection/filtrage (absence de retards éventuels et de frais supplémentaires).

Quelles sont les exigences requises par la règlementation européenne (CE)
N° 300/2008
et (UE) N° 185/2010 concernant les chargeurs connus (Known consignors)?

  1. Depuis le 29/04/2010, les chargeurs connus sont agrées par la Direction générale Transport aérien (DGTA) – Direction Inspection et leurs données sont enregistrés dans la « Base de données (CE) des agents habilités et chargeurs connus». Cet agrément est valable pour l’ensemble des Etats membres de l’Union européenne.
  2. L’agrément est conditionné à une vérification sur place réalisée par des inspecteurs de la DGTA.
  3. L’agrément est valable pour une durée de 5 ans.
  4. Le chargeur connu agrée se voit attribuer un identifiant alphanumérique qui est enregistré dans la « Base de données (CE) des agents habilités et chargeurs connus».
  5. Durant la vérification sur place, le candidat chargeur connu devra fournir des précisions relatives aux mesures de sûreté appliquées à son fret/courrier aérien identifiable.
  6. Le candidat chargeur connu désigne, sur chaque site, au moins une personne responsable de l’application et de la surveillance de la mise en œuvre des contrôles de sûreté. Cette personne doit avoir passé avec succès une vérification de ses antécédents.
  7. Depuis le 29/04/2012, le personnel engagé ayant accès au fret/courrier aérien identifiable doit être soumis à un contrôle préalable à l’embauche (pre-employment check).
  8. Le personnel ayant accès au fret/courrier identifiable doit avoir suivi une formation appropriée. Le Centre National de Formation à la Sûreté Aérienne (European Aviation Security Training Institute – EASTI) développe actuellement une formation à la sûreté conforme aux exigences de la règlementation européenne. En attendant que cette dernière soit opérationnelle, il appartient à tout candidat chargeur connu de développer une formation à la sûreté conforme aux exigences de la règlementation européenne.
  9. Le site à approuver dans lequel du fret/courrier aérien identifiable est produit, manipulé, emballé, stocké ou expédié doit être pourvu d’un contrôle d’accès.
  10. Le fret/courrier aérien identifiable doit être protégé contre toute intervention ou manipulation non autorisée.
  11. Durant la vérification sur place, le candidat chargeur connu devra fournir des précisions quant à la façon dont le fret/courrier aérien identifiable est acheminé vers les agents habilités.
  12. Le candidat chargeur connu doit déclarer qu’il accepte que des inspections soient effectuées sans préavis par des inspecteurs de la DGTA.

Comment demander le statut de chargeur connu (Known consignor) ?

Si vous désirez obtenir l’agrément en tant que chargeur connu, veuillez faire parvenir
à la DGTA – Direction Inspection :

Attention : La réglementation européenne exige une personne responsable de la mise en œuvre et de la surveillance des contrôles de sûreté pour chaque site d’une entreprise qui sollicite le statut de chargeur connu. S’il s’avère que plusieurs sites traitent ou entreposent du fret/courrier aérien identifiable, il est indispensable de nommer différentes personnes responsables de la mise en œuvre et de la surveillance des contrôles de sûreté.

Mode de transmission :

• Electroniquement (en pdf) à l’adresse : mailto:caa.inspect@mobilit.fgov.be; ou

• Par lettre recommandée à : DGTA – Rue de la Fusée, 90 1130 Haren.

Si l’examen de ces documents est satisfaisant, vous recevrez une copie de la circulaire CIR/INS 02 contenant les éléments confidentiels repris dans l’annexe 6-B de la décision de la Commission C(2010) 774 du 13 avril 2010 définissant des mesures détaillées pour la mise en œuvre des règles communes dans le domaine de la sûreté de l’aviation contenant des informations visées à l’article 18, point a), du règlement (CE) n° 300/2008. Ces éléments ont pour objectif de permettre l’évaluation des mesures en matière de sûreté mises en place par le candidat chargeur connu au regard des critères auxquels doivent satisfaire les chargeurs connus définis dans la règlementation européenne en vigueur. Ils permettent également de se préparer au mieux pour la vérification sur place.

Dès que le candidat chargeur connu s’estime prêt pour une vérification sur place, il doit prendre contact avec la DGTA en vue de planifier un rendez-vous.

SPF Mobilité et Transports.

Prélèvement kilométrique en Belgique

Prélèvement kilométrique en Belgique

Dès le 1er avril 2016, le système de prélèvement kilométrique sera d’application en Belgique.  Ce péage sera dû sur les autoroutes, ainsi que sur certaines routes régionales et communales.  Le système est basé sur le principe de l’utilisateur payeur, de sorte que chaque camion de plus de 3.5 tonnes, belge ou étranger, qui emprunte les routes belges apporte une contribution équitable pour l’utilisation de ces dernières.

Pour ce faire, tous les poids lourds d’une masse maximale autorisée de plus de 3.5 tonnes doivent être équipés d’un OBU (on board unit) activé dès le 1er avril 2016.  L’OBU détecte par signal satellite la position du véhicule et le trajet parcouru.  Le système enregistre le prélèvement kilométrique applicable au type de route et calcule le péage dû, sur base du nombre et de la localisation des km parcourus.  Les tarifs dépendent de la masse maximale autorisée, de la classe d’émission Euro et du type de route.

Le propriétaire reçoit un relevé du montant à payer.

La société belge Satellic qui a mis en place ce système, est en charge de la gestion des péages pour compte des régions wallonne, flamande et de Bruxelles-Capitale.  Elle met dès à présent les OBU à disposition des véhicules.

Des points de contrôle fixes, flexibles et mobiles situés en Belgique permettront de s’assurer que les poids lourds sont bien équipés d’un OBU activé.

Source : https://satellic.be

Port autonome de Liège : un premier semestre en croissance!

Port autonome de Liège : un premier semestre en croissance!

Le Port autonome de Liège clôt le premier semestre 2016 en affichant une croissance significative.

Le trafic fluvial augmente de 5% : 7 709 592 tonnes sur les 6 premiers mois de 2016 tandis que la même période en 2015 totalisait 7 360 754 tonnes.

Le trafic de containers, quant à lui, progresse de 48% : 28 769 unités au premier semestre 2016 pour 19 441 unités au le premier semestre 2015.

Source : Revue de presse CCI du 27/09 – copyright : SPW

Port autonome de Liège – résultats du premier semestre 2015

Port autonome de Liège – résultats du premier semestre 2015

Le Port autonome de Liège affiche un excellent résultat pour le premier semestre 2015 :

  • une croissance de plus de 13% du trafic global (eau – rail – route);
  • une hausse considérable du trafic par voie d’eau;
  • une augmentation du trafic de containers de près de 22% en nombre d’unités, par rapport au premier semestre 2014.

Source : CCI Mag – 27/08/15

Port autonome de Liège : résultats 2016

Port autonome de Liège : résultats 2016

Avec un chiffre d’affaire en hausse (+2.5%), une progression du trafic de conteneurs (+40%) et des tonnages fluviaux (855 737 tonnes de plus qu’en 2015), le Port autonome de Liège affiche une importante croissance en 2016.

Pour 2017, la zone portuaire liégeoise connaitra de nombreux développements : implantation du groupe Joly et de Smartvalue (maison-mère de Newpharma) à Wandre, rénovation et agrandissement des magasins Colruyt et Gamma au port d’Eclatement…

Des discussions ont également été entamées quant à l’intégration du site de Chertal par le Trilogiport.

Source : CCI – 21/02/17

Port autonome de Liège : hausse du trafic de marchandises

Port autonome de Liège : hausse du trafic de marchandises

En 2015, le port autonome de Liège enregistre une hausse de 10% sur le trafic global de marchandises par rapport à l’année précédente.  Ce trafic atteint presque les 20 millions de tonnes.

Le transport par voie d’eau qui représente 75% du transit augmente quant à lui de 8%.

Des résultats en progrès depuis 2012 mais qui n’ont pas encore rattrapé les chiffres records d’avant la crise de la sidérurgie.

Le volume de pierres de carrière, de déchets et de produits pétroliers acheminés par la Meuse a augmenté tandis que celui des produits manufacturés, du charbon, du sel et des produits agricoles a diminué.  Ceci s’explique par un hiver doux (pour le sel) et, pour les produits agricoles, par le fait que Biowanze utilise plus de céréales locales.

Le port autonome de Liège relève également :

  • une augmentation de 13% du transport par route;
  • une augmentation de 26% du transport par voie ferrée;
  • une augmentation de 27% du trafic de conteneurs (40 000 ont transité par le port de Renory, en 2015).

Par contre, le port souligne le manque de bateaux belges sur la Meuse car le secteur de la batellerie se renouvelle peu.

Enfin, le port des yachts subit une baisse de fréquentation de 18% avec à peine 4000 passagers, s’expliquant notamment par le fait que les bateaux de croisière ne passent plus par Liège.

Source : Today in Liege – 18/02/2016

Port autonome de Liège : exercice 2014.

Port autonome de Liège : exercice 2014.

L’exercice 2014 du Port autonome de Liège est positif. Avec une augmentation de 4,66 % de son chiffre d’affaires et de 2 % de ses tonnages transportés par voie d’eau, le port liégeois signe même ses meilleurs résultats depuis 2008. Des chiffres encourageants confortant le Port autonome dans la pertinence du projet multimodal Trilogiport.  La mise en route du Trilogiport est prévue pour octobre 2015.

Source : CCI – 05/03/2015

New Tax in China from Aug. 01, 2013

New Tax in China from Aug. 01, 2013

Since the Chinese government launched its new VAT system in January 2012 with Shanghai as a pilot program, all of the provinces/cities in China have now gradually joined the VAT scheme and impose a tax on all domestic and international freight.

According to the Circular 37 issued in May 2013, the Chinese government will be imposing a VAT of 6% on national as well as international freight and ancillary services from August 01, 2013. All transport and freight charges from EXW will be subject to this VAT of 6%. Shipping lines and airfreight carriers have already indicated that they will be imposing additional service charges based on the 6% VAT.

MULTITRA sur les ondes !

MULTITRA sur les ondes !

Le 28 mai dernier, MULTITRA passait sur les ondes de RCF Liège (FM 93.8).

L’émission Humanisme et Entreprise, présentée par Jean-Bernard Thonon se penche sur la vie des entreprises Liégeoises à travers le regard des cadres et ou des dirigeants d’entreprises.

Si vous souhaitez écouter Daniel PLUNUS parler de MULTITRA, la société qu’il a créée avec son associé Fabrice Lemmens voici 15 années, il vous suffit de sélectionner les extraits suivants, vous en saurez d’avantage sur :

Bonne écoute !

MULTITRA participe au salon Meet’in Liège

MULTITRA participe au salon Meet’in Liège

Ce mardi 29 novembre 2011, MULTITRA est présente au salon Meet’in Liège qui se déroule de 14h à 21h à la Gare des Guillemins.

Au plaisir de vous y rencontrer !

MULTITRA MET LA GOMME!

MULTITRA MET LA GOMME!

Cet été, MULTITRA était présente sur le plus beau circuit du monde, dans le cadre des 3000 km de Spa-Francorchamps 2012.

Une double participation, cette année, puisqu’elle soutenait à la fois son équipe de mini-modèles radio-commandés et la compétition des “BE COX” grandeur nature.

Par cette initiative, MULTITRA souhaite mettre en exergue des valeurs qui lui sont chères, telles que la compétition sportive dans un esprit d’équipe et d’échange d’expériences.

 

MULTITRA investit dans la construction d’un nouveau bâtiment

MULTITRA investit dans la construction d’un nouveau bâtiment

En novembre dernier se sont terminés sur le site de MULTITRA les travaux de construction de notre nouveau bâtiment, qui avaient débuté le 7 décembre 2015.

DSCF1004 (2)

L’investissement de plus de 3 millions d’euros concerne un tout nouvel entrepôt entièrement équipé et sécurisé d’une surface de 2.100m² au sol, ainsi qu’un espace parking en sous-sol et 200 m² de bureaux, le tout sur deux niveaux.  Il a déjà conduit à l’engagement de 2 nouveaux temps-pleins.

L’entrepôt est entièrement opérationnel.

Suivez l’avancement des travaux sur notre site !


Mars 2016 :

Avril 2016 :

 

20160412_5

Mai 2016 :

20160525_12Web

20160525_8Web

 

Juin 2016 :

20160615_2

20160615_3

20160615_5


Décembre 2016 :

 


 

 


 


 


 



 

 

MULTITRA dans le top 5 au concours de photographies du Plénesses Club !

MULTITRA dans le top 5 au concours de photographies du Plénesses Club !

MULTITRA vient de remporter la 5ème place du premier concours de photos organisé par le Plénesses Club.

L’objectif de ce dernier était de promouvoir le Parc d’Activités Les Plénesses à travers l’œil des photographes (professionnels ou amateurs) travaillant au sein de ses sociétés.

57 clichés étaient en compétition et ont été jugés sur base des critères suivants :

  • Représentativité du Parc
  • Qualité technique
  • Qualité artistique
  • Originalité

C’est principalement ce dernier critère qui a propulsé notre photo dans le TOP 5 :

ConcoursPlenesses2

Vous trouverez les résultats du concours en cliquant ici.

Mesures restrictives de l’UE pour les exportations vers la RUSSIE

Mesures restrictives de l’UE pour les exportations vers la RUSSIE

Nous attirons votre attention sur la mise en place dès à présent par l’UE de mesures restrictives sur les exportations vers la Russie.

A ce sujet, nous vous invitons à consulter le règlement officiel du 31/07/2014 qui concerne notamment les biens à double usage (Article 2).

Pour plus d’information, n’hésitez pas à nous contacter.

Liège Trilogiport et la 4ème écluse de Lanaye inaugurés en présence du Roi

Liège Trilogiport et la 4ème écluse de Lanaye inaugurés en présence du Roi

Ce vendredi 13 novembre 2015, le Roi Philippe sera de passage dans la région de Liège pour inaugurer deux énormes projets : la 4ème écluse de Lanaye et la plateforme multimodale Liège Trilogiport.  Il sera accompagné du Ministre-Président du Gouvernement néerlandais et d’autres ministres belges.

Il s’agit de deux sites aux enjeux économiques énormes pour la région et la Belgique:

La 4ème écluse de Lanaye est le plus grand site éclusier de Wallonie et un des plus importants d’Europe.  Stratégiquement située à la frontière belgo-néerlandaise, elle assure la place de la Wallonie dans le couloir Mer du Nord-Méditerranée.

Liège Trilogiport est la plus grande plateforme trimodale de Wallonie et le symbole du redéploiement économique de la région liégeoise.  Son potentiel économique de premier plan associé au soutien de partenaires privés et publics en font l’atout de l’avenir du transport et de la logistique en Europe.

Ces projets sont réalisés avec le soutien financier de l’Union Européenne (réseau transeuropéen de transport TEN-T et FEDER), de la BEI et du Plan Marshall 2.0

Source : TodayinLiege.be du 09/11/2015

Liège – début des travaux du Trilogiport

Liège – début des travaux du Trilogiport

Les travaux sur le chantier du Trilogiport débuteront officiellement le 28 juin prochain, selon le Ministre des Travaux  Publics Carlo Di Antonio.

La plateforme “eau-rail-route” du Port Autonome de Liège s’étend sur 120 hectares de terrains régionaux.  Quarante hectares seront consacrés à la préservation du cadre de vie des riverains et à la protection de l’environnement.  Le projet Trilogiport vise la création de plusieurs centaines d’emplois directs sur le site.

Les travaux (dont le démarrage a été reporté en raison de plusieurs recours) s’échelonneront sur 12 mois pour la plateforme proprement dite.  Le budget est de 23.5 millions d’euros et sera principalement financé par le Plan Marshall 2. Vert, a précisé le Ministre, interrogé en commission du parlement wallon par le député Michel de Lamotte.

(source : La Meuse – 11/06/13)

Liège Airport : résultats 2014

Liège Airport : résultats 2014

En 2014, Liège Airport a presque doublé son résultat net après impôt; passant de 456 358 EUR en 2013 à 809 075 EUR en 2014.

Tenant compte des résultats de l’exercice précédent, la société présente un profit net à affecter de 884 075 EUR en 2014.  Ce qui représente une augmentation de 12.43%.

Selon l’Echo, son chiffre d’affaires passe à 23 millions d’euros; soit, une progression de 8%.

Sources : CCI mag / RTBF (29/04/2015)

Liège Airport reçoit le titre de Meilleur Aéroport Mondial Cargo de l’année 2013

Liège Airport reçoit le titre de Meilleur Aéroport Mondial Cargo de l’année 2013

Liège Airport a reçu le titre de meilleur aéroport mondial cargo de l’année 2013 à Singapour.

Cette reconnaissance internationale couronne une stratégie audacieuse focalisée sur le cargo et confirme sa positon de leader au niveau européen.

Dans la catégorie “Aéroport de l’année”, Liège Airport était nominé aux côtés de poids lourds comme l’aéroport d’Atlanta et l’aéroport de Changi (Singapour).  Et pourtant la récompense a été attribuée à Liège Airport.

Les critères déterminants incluaient l’implication dans le support des activités cargo, la performance opérationnelle, le service au client et des coûts compétitifs.

Source: Warehouse & Logistics – n°61 – novembre/décembre 2013

Liege Airport primé à Singapour

Liege Airport primé à Singapour

Ce 15 octobre dernier à Singapour, Liege Airport a été élu “Aéroport européen de l’année”.

ll s’agit d’un titre décerné par les clients des aéroports lors du quatrième concours “Payload Asia Award”, dans le cadre du Congrès de l’Air Cargo Logistics.

Cette récompense internationale s’appuie sur des critères tels que l’implication dans le support des activités cargo, la performance opérationnelle, le service au client et les coûts compétitifs.

L’augmentation des résultats du premier semestre 2015 (+13%) et la reconnaissance de sa clientèle renforcent Liege Airport dans sa position de leader Européen.

Sources : Logistics in Wallonia 19/10/2015 et CCI Mag (20/10/2015)

Liege Airport conforte sa place de 1er aéroport cargo de Belgique

Liege Airport conforte sa place de 1er aéroport cargo de Belgique

L’année 2016 a confirmé le rôle majeur de Liege Airport dans le transport de marchandises en Europe.

Avec 660 604 tonnes de fret contre 649 829 tonnes en 2015 (+1.7%) transitant dans ses installations, l’aéroport liégeois est le premier aéroport cargo en Belgique et le 8ème en Europe.

L’activité passagers, quant à elle, a été fortement marquée par les conséquences de l’attentat à Brussels Airport avec une croissance de 27%.  Plus de 382 000 passagers sont ainsi passés par le terminal liégeois.

Source : Today in Liège – 10/01/2017

 

LIEGE AIRPORT : AUGMENTATION DU TRAFIC CARGO

LIEGE AIRPORT : AUGMENTATION DU TRAFIC CARGO

Liege Airport confirme et renforce son titre de 1er aéroport cargo de Belgique.

Après une excellente année 2014 (augmentation de plus de 5% du trafic), l’aéroport Liégeois enregistre une croissance de 13% pour le premier semestre 2015; il s’agit d’un des développements les plus rapides en Europe.

Qu’elles soient installées de longue date sur le site ou qu’elles aient rejoint récemment Liège Airport, les compagnies aériennes ont vu leur volume de fret augmenter considérablement.

L’augmentation du trafic concerne toutes les routes principales (Asie, Afrique et Amériques), mais quelques routes en particulier connaissent une croissance significative. Le volume de fret turc par exemple a augmenté de 50% au cours des 6 premiers mois de 2015, et le tonnage des marchandises de et vers les Amériques est en hausse de 75%. Cette croissance s’explique par les vols cargo qui ont été ajoutés vers et de Istanbul, Mexico, Los Angeles, Houston, Atlanta, Chicago et New York.

Liege Airport est connecté à tous les continents, bénéficie d’un grand réseau autoroutier à travers l’Europe et dispose également des infrastructures et des services adéquats pour assurer le transport de tout type de produits : animaux vivants, denrées périssables, produits pharmaceutiques, colis express et marchandises volumineuses.

En conclusion, Liege Airport et les compagnies cargo présentes sur le site affichent d’excellentes performances pour ce 1er semestre :
– augmentation des mouvements cargo de 11% ;
– croissance de 13% du tonnage total ;
– augmentation de 11% de la capacité des avions avec un taux de remplissage amélioré.

Source : Logistics in Wallonia – 07/2015

Liège Airport

Liège Airport

La reprise du transport de fret a été confirmée en 2014 à Liège Airport qui a vu transiter 590579 tonnes de marchandises, soit 5,3 % de plus qu’en 2013, a annoncé mardi l’aéroport.

Liege Airport a confirmé, l’an dernier, sa première place en tant qu’aéroport cargo du pays. “ L’ensemble des compagnies présentes à Liege Airport ont soutenu cette croissance (TNT Airways, Ethiopian Cargo et CAL sont en progrès). La décision d’Ana Airline Management de baser sa flotte cargo à Liege Airport à partir de fin mai y a également contribué ”.

Source : La Libre du 14 janvier 2015

Le Port autonome de Liège reçoit le prix Notger 2015

Le Port autonome de Liège reçoit le prix Notger 2015

Ce 23 avril dernier, Emile-Louis Bertrand, Directeur général du Port autonome de Liège, a reçu le “Prix Notger”.

Créé en 2002, ce prix est traditionnellement décerné à une personnalité, une société ou une institution ayant contribué aux bonnes relations et à l’amélioration des échanges commerciaux entre la Belgique et l’Allemagne.

En termes de tonnages en provenance ou à destination de l’Allemagne, le trafic fluvial de marchandises transitant par Liège s’est élevé à plus d’1 million de tonnes en 2014.

Source : CCImag – 24/04/2015

Le port autonome de Liège

Le port autonome de Liège

Le Port autonome de Liège occupe une position stratégique au cœur de l’Europe :

ð  Liège est proche des grandes villes européennes telles que Bruxelles (100 km), Anvers (130 km), Maastricht (30 km), Cologne (120 km), Aix la Chapelle (60 km), Paris (360 km), …

ð  Hinterland des grands ports maritimes, il assure une liaison fluviale directe vers ceux-ci : 14h jusqu’Anvers, 24h jusque Zeebrugge et Rotterdam, et 48h jusque Dunkerque.

Il est le 1er port intérieur belge et le 3ème port intérieur européen.

Outre sa situation géographique, le Port de Liège présente les atouts suivants :

          Il possède 32 zones portuaires réparties sur 370 ha ;

          Il génère 9 742 emplois directs et 15 479 emplois indirects* ;

          Il représente 3.2% du PIB de Wallonie et 0.8% du PIB de la Belgique* ;

          Il compte 2 terminaux à conteneurs : Liège Container Terminal à Renory et Trilogiport Terminal SA à Monsin ;

          Il assure ainsi des transferts réguliers de conteneurs, à raison de 4 navettes/semaine vers Anvers, 2 navettes/semaine vers Rotterdam et 3 navettes/semaine vers Zeebrugge ;

          Il est équipé de facilités portuaires performantes telles que 26 km d’accostage au quai, 1 darse couverte, short sea shipping (liaisons régulières par caboteurs vers le Royaume-Uni, l’Espagne, le Portugal, la Scandinavie, la Russie…), accessibilité aux bateaux rhénans (2500t) et aux convois poussés de 2 barges (4500t), zones douanières…

Soulignons également les avantages du transport fluvial :

ð  Sur le plan écologique

ð  Sur le plan économique

En effet, avec 5 litres de carburant par tonne, un bateau fluvial parcourt 500 km contre 6.6 km pour un avion, 100 km pour un camion et 300 km pour un train.  La capacité d’un convoi fluvial équivaut à 125 wagons ferroviaires et 200 camions.

(Informations fournies par le Port Autonome de Liège)

*source : Banque nationale de Belgique

Le Plénesses Club : bilan 2013 et perspectives pour 2014

Le Plénesses Club : bilan 2013 et perspectives pour 2014

Le 12 décembre dernier avait lieu la réception annuelle du Plénesses Club.

L’occasion pour le club d’entreprises de faire le bilan sur une année 2013 riche en événements et en accomplissements, comme le rappelait son Président, Daniel Plunus.

Citons parmi les réalisations du club:
– La professionnalisation de la communication via La BOITEACOM;
– Le maintien du service permanent de gardiennage dans le zoning;
– La mutualisation de certains achats et contrats de services (carte carburant, carte avantages, etc.)
– Le lancement d’un réseau hertzien en renfort de la couverture internet parfois insuffisante dans le parc industriel;
– La visite de certains fleurons du parc : B-Post, Ensival-Moret, Leidgens;
– L’organisation d’événements inter-entreprises tels que “Les petits déjeuners du Plénesses Club”, la première “Plénesses Cup” (tournoi de minifoot inter-entreprises).

Rappelons que le Plénesses Club compte à ce jour une septantaine d’entreprises membres, soit la moitié des entreprises implantées aux Plénesses.  Le zoning, quant à lui, génère un emploi de plus de 2 500 postes directs; chiffre qui a doublé en moins de 10 ans.

Quels sont les objectifs du Club pour 2014?
Améliorer sa représentativité au sein du parc.  Le Président lance ce défi au Club : atteindre les 100 entreprises membres d’ici à la fin de l’année prochaine.  Conscient que, tant le succès du Club que celui du parc d’activités “Les Plénesses”, repose sur les rencontres inter-entreprises et les synergies établies entre celles-ci, le Plénesses Club encourage les entreprises à lui communiquer leur actualité et leur succès.

A l’issue de cette soirée, Daniel Plunus recevait Télévesdre.  Vous pouvez découvrir le reportage en cliquant sur ce lien : Télévesdre

Le nouveau site de MULTITRA est en ligne !

Le nouveau site de MULTITRA est en ligne !

Nous avons le plaisir de vous présenter notre tout nouveau site internet.

Développé par la société LWS, celui-ci vous offrira une plus grande ergonomie de navigation.

Bonne visite !

L’équipe MULTITRA

Lanaye – la 4ème écluse est ouverte à la circulation

Lanaye – la 4ème écluse est ouverte à la circulation

Après quatre ans de travaux, la quatrième écluse de Lanaye est ouverte à la circulation. Depuis lundi, les bateaux sont autorisés à l’emprunter. Mais les travaux ne sont en réalité pas tout à fait terminés : il s’agit d’une phase de test grandeur nature qui va durer deux mois.

Il faut s’assurer que toutes ses parties sont bien étanches, que les détecteurs d’ouverture fonctionnent correctement, que les bollards flottants auxquels les bateaux s’amarrent suivent effectivement de haut en bas le mouvement de l’eau.

L’inauguration n’est annoncée que pour la mi-novembre. Les engins de génie civil ne quitteront pas le site pour autant. Les écluses 1, 2 et 3 vont devoir maintenant être remises à neuf.

Source : Today in Liège – 20/08/2015

La Wallonie en pole position pour les acteurs de la logistique

La Wallonie en pole position pour les acteurs de la logistique

Dans le cadre d’une étude réalisée en juin dernier par PwC, 50 régions d’Europe ont été analysées et comparées pour leur attractivité au niveau logistique.

La Wallonie décroche la première place parmi les régions belges et la très honorable quatrième place au classement final.

Les critères pris en compte étaient les suivants :

  • la proximité du marché: pouvoir d’achat et activités économiques;
  • le travail: disponibilité, flexibilité, productivité, relation employeurs-employés;
  • les coûts opérationnels: énergie, main d’œuvre, immobilier;
  • l’infrastructure de distribution: IT, proximité d’aéroports cargo et ports maritimes, densité du réseau routier, des voies navigables et ferrées;
  • la disponibilité de terrains: zone industrielles et constructibles;
  • la régulation et les taxes: stabilité politique, obligations administratives, liberté d’investir, transparence, efficacité;
  • les compétences: aptitudes linguistiques et expertise logistique.

L’étude démontre qu’au-delà de sa localisation géographique avantageuse, la Wallonie dispose de nombreux atouts pour attirer les nouveaux centres de distribution:

  • un marché de 60 millions de consommateurs au pouvoir d’achat élevé accessible en 4h;
  • un aéroport cargo classé dans le top 8 européen;
  • le plus haut tonnage en transport fluvial intérieur en Europe relié à Anvers et Rotterdam;
  • des connexions ferroviaires performantes;

Cette étude a été effectuée à la demande de 3 partenaires : Logistics in Wallonia, l’UWE et l’AWEX; leurs intentions étant d’une part d’actualiser le rapport de Cushman & Wakefield (daté de 2009) et d’autre part de mettre en exergue ce qui pourrait être amélioré.

“Il est primordial d’indiquer que nous n’avons pas choisi les critères pour tirer la couverture à nous: on voulait disposer d’une grille de lecture qui nous permette de savoir où nous en sommes”, insiste Samuel Saelens, conseiller à l’UWE.

Source : Logistics in Wallonia – 17/07/17

La navigation fluviale en Wallonie en 2014

La navigation fluviale en Wallonie en 2014

En Wallonie, 40 181 505 tonnes ont été transportées en 2014 par voie d’eau :

Importation : 10 851 266 tonnes
Exportation : 14 371 196 tonnes
Transit : 11 881 057 tonnes
Trafic intérieur : 3 077 986 tonnes

Si ces chiffres sont moins élevés qu’avant la crise (45 millions de tonnes en 2004), ils sont nettement supérieurs que ceux du début des années 90 (30 millions de tonnes).

Le Port Autonome de Liège, 3ème port fluvial européen, comptabilise à lui seul 13 537 710 tonnes (+ 2%), avec un chiffre d’affaires de 3,734 millions d’euros (+ 4.66%).

A Gand, le tonnage a diminué d’1% et à Paris (2ème port européen) de 5%.  Il a augmenté de 4% à Anvers et de 5% à Duisbourg (1er port européen).

14 millions de tonnes, cela représente la masse transportée par 800 000 camions.  75% des marchandises manutentionnées sur les 32 zones d’activités économiques gérées par le Port Autonome de Liège transitent par voie d’eau.

Source : Classe Export – mars/avril 2015

La Belgique en 3ème position de l’Indice de Performance Logistique 2014

La Belgique en 3ème position de l’Indice de Performance Logistique 2014

Dans son nouveau rapport paru ce 20 mars 2014, le Groupe de la Banque mondiale classe désormais la Belgique en 3ème position de l’Indice de Performance Logistique. Ce classement repose sur une enquête quantitative et qualitative effectuée auprès de plus de 1000 professionnels de la logistique de 160 pays.

Alors que la Belgique occupait déjà la 12ème place du classement en 2007, les efforts et les politiques menés par les acteurs de la logistique belge continuent de produire leurs effets, faisant de la Belgique un partenaire incontournable à l’échelle mondiale.
En effet, depuis 2007, la progression de la Belgique est constante :

  • 12ème position en 2007
  • 9ème position en 2010
  • 7ème position en 2012
  • 3ème position en 2014

Dans le domaine de la logistique commerciale, le rapport souligne l’écart important entre les pays les plus performants et les moins performants. Or, il est presque universellement reconnu que la faible efficacité de la chaîne logistique est le principal obstacle à l’intégration commerciale dans le monde moderne.

Ce rapport, intitulé en anglais Connecting to Compete 2014: Trade Logistics in the Global Economy, évalue 160 pays sur un certain nombre d’aspects du commerce qui sont de plus en plus reconnus comme des facteurs importants de développement : le rendement des services douaniers, la qualité de l’infrastructure et la rapidité des livraisons, notamment. Les données proviennent d’une enquête menée auprès de plus de 1 000 professionnels de la logistique. Le service en charge du commerce international au sein du Groupe de la Banque mondiale produit l’indice de performance logistique (LPI) tous les deux ans depuis 2007.

« L’objectif de cet indice est de rendre compte d’une réalité assez complexe : les caractéristiques de la chaîne logistique, explique Jean-François Arvis, spécialiste du transport et fondateur du projet LPI. Dans les pays où les coûts logistiques sont élevés, ce n’est souvent pas la distance entre les partenaires commerciaux, mais la fiabilité de la chaîne logistique qui est le principal facteur de renchérissement de ces coûts. »

Le rapport 2014 met en évidence différentes stratégies à mettre en œuvre, en fonction du niveau de revenu des pays. De multiples approches s’avèrent souvent nécessaires en la matière, comme le souligne M. Arvis : « On ne peut pas se contenter d’améliorer les infrastructures sans traiter en même temps les problèmes de gestion des frontières. Il est difficile de tout mener de front. Les projets sont plus compliqués, ils font intervenir plusieurs acteurs. Il n’y a de moins en moins de solutions qui produisent des résultats rapides. »

Dans les pays à faible revenu

Les avancées les plus notables sont généralement attribuables à l’amélioration de l’infrastructure et de la gestion intégrée du dédouanement aux frontières. Ces mesures peuvent consister, par exemple, en une réforme des douanes, mais elles concernent de plus en plus l’amélioration de l’efficacité des autres services de contrôle, dont notamment ceux chargés des contrôles sanitaires et phytosanitaires.

Dans les pays à revenu intermédiaire

Ceux-ci disposent généralement d’assez bonnes infrastructures et de services de contrôle des frontières qui fonctionnent bien. Ils tirent généralement leurs succès les plus importants de l’amélioration des services logistiques, et en particulier de la sous-traitance d’activités spécialisées comme le transport, le transit et l’entreposage.

Dans les pays à revenu élevé

On constate une prise de conscience croissante en faveur de « la logistique verte », qui s’accompagne d’une hausse de la demande de services respectueux de l’environnement. Selon l’enquête sur l’indice de performance logistique de 2014, environ 37 % des personnes qui expédient des marchandises vers les pays de l’OCDE ont constaté une demande pour des solutions logistiques respectueuses de l’environnement, contre seulement 10 % chez celles qui acheminent des cargaisons vers des destinations à faible revenu.

L’étude révèle également qu’au cours des dernières années, la baisse des droits de douane à l’échelle mondiale a fait émerger la logistique et d’autres aspects de la facilitation des échanges comme des postes de réduction des coûts commerciaux.

Source : Logistics in Wallonia.

 

Japan’s Advance Filing Rules

Japan’s Advance Filing Rules

Please find here some interesting information regarding Japan’s Advance Filing Rules.

Import containers in India : trade weight control

Import containers in India : trade weight control

The Indian Government has implemented a weight control of import containers into India.

In accordance with Chennai Customs instruction the Chennai port has installed a weighting machine and started to weight the import containers.

This new procedure is implemented and will be strictly respected for all shipments to India, because:

– Customs penalty likely to be very high due wrong weight declaration
– Port terminal expenses

We draw your attention to the importance of correct weight declaration in general.  The correct weight needs to be given for each of your bookings.

The shipper is responsible for Customs fines, issues and delay in cargo release, in case of weight discrepancies.  These fines will be in such case debited to the freight paying party.

For any question do not hesitate to contact us.